Juliette Jacq : Découvrez son portrait et son projet : La Reprise d’une cave à vin entre lac et montagne

Après 7 ans d’expérience dans la production et la commercialisation de vin en France et à travers le monde, je souhaite reprendre la cave à vin de mon village d’origine, la Cave du Val d’Ars située à Charavines, à deux pas du lac de Paladru.

Mon parcours a débuté par un Master en commerce international des vins, et j’ai ensuite décidé d’approfondir mes connaissances techniques et d’étudier la viticulture et la vinification à Beaune en Bourgogne. J’ai été initiée au métier de vigneronne dans un domaine en biodynamie  soucieux de transmettre son savoir-faire. C’est là qu’est né mon attrait pour une viticulture durable. Mon expérience en Bourgogne a duré 5 ans, où j’ai travaillé pour des domaines situés dans des appellations prestigieuses telles que Volnay, Mercurey et Gevrey-Chambertin. J’ai vinifié des vins en Argentine, en Australie et en Italie, ce qui m’a permis d’élargir ma vision du vin et mes connaissances. Ces vinifications m’ont également permis d’échanger et de développer un regard critique sur les pratiques commerciales et la production de vin dans le monde.

La cave est implantée à Charavines qui est un village avec un fort ancrage local. Il jouit d’une fréquentation touristique durant les mois d’été. C’est un village actif, qui outre son attractivité estivale, dispose d’un tissu associatif conséquent et d’une programmation événementielle comprise entre le mois d’avril et le mois d’octobre. La cave est l’un des acteurs de la vie du village et compte parmi ses clients des habitants du Pays Voironnais, des associations ainsi que des collectivités locales. Le nom de la cave découle d’une des légendes du lac de Paladru, la légende d’Ars.

En reprenant cette cave, mon objectif est de m’inscrire dans cet existant et dans la dynamique du territoire afin de proposer une expérience qui a du sens pour les clients. Ma volonté est de valoriser la production iséroise de vins ainsi que des petits producteurs de régions viticoles à proximité de l’Isère, comme la Vallée du Rhône, la Savoie, le Bugey, le Beaujolais et la Bourgogne. Je souhaite plus ponctuellement faire partager mes découvertes internationales, principalement avec des vins transfrontaliers venus d’Italie. Des hommes et des femmes de confiance rencontrés au cour de mes différentes expériences en France et à l’étranger qui travaillent principalement en agriculture biologique et en agriculture biodynamique.

La reprise de la cave passera par sa rénovation, par le rehaussement de sa gamme ainsi que par la création d’un club de dégustation privé. Ce club sera destiné à un nombre limité de membres compte tenu de la capacité d’accueil du local. Les membres bénéficieront de plusieurs avantages, dont l’invitation à quatre dégustations privées par an.

Cette cave à vin est le premier pas vers un projet de plantation de vigne en Isère à proximité du lac de Paladru. Je me donne 5 ans pour acquérir peu à peu des terres et planter des cépages patrimoniaux.

Soutenez les Echos du Lac

 

Notre démarche de valorisation des ressources fonctionne. Aujourd’hui, le site compte plus de 20000 visites, 180 inscrits, 276 annonces mettant en exergue vos compétences professionnelles ou associatives ainsi que de l’entraide locale !

Nous souhaitons à ce jour continuer la gratuité d’inscription pour chacun d’entre vous. Toutefois, chaque année, nous avons besoin d’une enveloppe de 450€ dédiée au bon fonctionnement du site et à ses évolutions.

Nous vous proposons donc de nous aider à l'aide de dons, en participant au financement du site via la plateforme Tipeee !

Pour la pérennité du site et la continuité de nos actions, merci de votre soutien.

Aller sur la page Tipeee ! Echos du Lac

Merci pour votre soutien !

Share This